Actualités

Partager sur :

Isabelle Collette (MGE 1995) : Directrice de sites - Comité d'Organisation de la Coupe du Monde de Rugby

25 octobre 2022 Portraits de Diplômés
Vue 154 fois

3 mots pour résumer vos années étudiantes

insouciance - camaraderie - belles années

 

Votre début de parcours

Dès le début de mon mémoire et la sortie de l'école je me suis orientée vers le sport. J'étais basketteuse (du dimanche), j'avais fait une option marketing... et la Fédération de basket cherchait une assistante marketing. C'était pour moi ! J'ai postulé et devant mon acharnement (CV reçu 3 fois à cause d'un bourrage papier du fax - et oui... pas encore de mail !),et mes relances téléphoniques incessantes pour décrocher un entretien j'ai été prise. Ça fait bientôt 30 ans que je suis dans cet univers... 

 

1 moment charnière de votre carrière

Beaucoup de moments de ruptures dans mon parcours pour des raisons différentes mais je dirais mon passage chez ELA.

À l'époque, j'avais envie de donner du sens à mon engagement professionnel. Je me décide donc à m'orienter vers le caritatif. Je deviens directrice communication d'ELA, une association qui fait du sport son terrain d'expression privilégié. J'y grandis humainement comme jamais mais je comprends surtout que, dans tous les secteurs d'activités, on peut, chacun à son niveau, jouer un petit rôle utile à la société. Grâce à cette expérience, j'ai décidé de garder à l'esprit les enjeux sociétaux et environnementaux dans tous mes projets professionnels à venir.

 

Votre plus bel accomplissement

Je vais être peu originale mais mon plus bel accomplissement n'est pas professionnel et je regarde peu mon parcours professionnel sous ce prisme en vérité. Je dirais donc que mon plus bel accomplissement c'est la famille que nous avons réussi à construire malgré les soubresauts de la vie.

 

Votre poste actuel, vos missions

Aujourd'hui je travaille pour le Comité d'organisation de la Coupe du Monde de rugby. Je n'y suis pas seulement venue attirée par la dimension de l'événement mais aussi pour son engagement fort sur la partie RSE. J'y suis Directrice de sites, rattachée au Stade de France à Saint-Denis. Alors évidemment, à la fin de l'histoire mon rôle sera de délivrer les 10 matchs prévus au Stade (dont le mythique France - Nouvelle Zélande d'ouverture) et d'accueillir dignement les équipes dans leurs camps de base. Mais pendant les 3 années de ma mission l'objectif est de travailler sur l'impact sur le territoire : en interaction avec les collectivités, le monde du rugby et tout l'écosystème institutionnel et de faire en sorte que l'événement laisse un héritage durable.

 

Qu'est-ce qui vous inspire en ce moment ?

Les mutations en cours dans l'univers du sport autour de sa gouvernance, de sa nécessaire adaptation aux enjeux de société... C'est à la fois très inquiétant de voir le fossé qui s'est creusé et très riche intellectuellement de se remettre en question.

 

L'appli indispensable à votre quotidien

waze, c'est honteux mais je ne sais pas comment je vivais sans GPS... et sans téléphone !

 

Quel livre vous a le plus marqué ?

Dernièrement "La carte postale" d'Anne Berest

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?

Mon petit jus d'orange pressé et l'incertitude de ce qui va se passer dans un boulot de passion qui n'est jamais vraiment prévisible et dont du coup je ne me lasse pas !

 

Excelia Alumni by you

Le réseau des anciens de la petite école qui est devenue grande sans se prendre pour une autre... un réseau à entretenir mieux que je ne le fais actuellement.

 

Le conseil que vous auriez aimé recevoir à la fin de vos études ?

Les temps ne sont pas les mêmes mais je n'aurais pas imaginé à quel point il faut oser et croire en soi pour y arriver... Et surtout savoir s'écouter pour être heureux (un environnement professionnel malveillant peut gâcher les plus belles missions).

 

Si vous aviez eu une lampe d’Aladdin pendant vos études, quels auraient été vos 3 vœux ?

Faire encore plus de stages et de missions associatives en marge des cours et notamment à l'international

Ne pas me prendre la tête sur des matières qui ne me correspondaient pas

Et surtout plus profiter encore des potes parce que 3 ans ça passe très vite !

 




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité